25/05/2006

Politique ?

Salut à toi Camarade !

Eh oui, aujourd'hui, tu es politique. Tu as envie de te lever, montrer de quel bois tu te chauffes et crier à la face du monde tout ce qui ne va pas. Tout cela ne te fait pas peur, et tu en as assez de faire le mariole aux heures d'élections présidentielles. Tu as décidé que toi aussi, tu voulais taper du point sur la table et que oui, tu savais de quoi il en retournait.

Seulement voilà. Le fin limier que tu es a flairé que s'il voulait se faire une place dans le monde cruel qu'est la gouvernance de ce beau pays qu'est la france, il fallait passer par un parti. Car à moins de t'appeller Tobira et de faire 1% aux prochaines présidentielles (ce qui revient à jeter certes tout ses espoirs dans la bataille), si tu veux gouverner, c'est aujourd'hui la seule solution.
Tes certitudes laissent place à des doutes insurmontables et tu ne sais pas à quel saint te vouer. Suis moi, et tu te découvriras certainement une âme de tribun.

Tout d'abord, il te faut choisir une couleur. Eh oui, aussi vulgaire que cela puisse te paraître, la politique est avant tout une affaire de goût et de couleur.



Soit tu es plutôt fruits de mers, blazer bleu marine et tout ce qui est bleu en général, dans ce cas, tu choisiras le bleu bien sûr. Attention l'ami, le bleu a des nuances et donc il te faudra faire un choix. Marine ou ciel, turquoise ou océan, c'est à toi de voir, mais fais bien ton choix, car en politique, rares sont ceux qui ont changé de couleur au fil des ans sans se faire remarquer (on verra que ce sont aussi généralement les plus doués). Ça y est tu t'es décidé ? Très bien, maintenant, il faut que tu y mettes du tiens. Essaye parmi ces descritpions de te retrouver :
- tu es grand, tu as un grand nez, et déjà plus beaucoup de cheveux que tu coiffes en arrière; tu as aussi un don particulier : tes pantalons te montent jusqu'en dessous des bras; possibilité de variante : si la description te plait, mais que tu ne te reconnais pas, tu peux aussi avoir beaucoup de cheveux, que tu coiffes d'une manière romanesque, mais attention : tu dois accepter d'être vulgaire en privé, et d'avoir de grosses lèvres... à toi de voir.
- tu es petit mais tu as aussi un grand nez; tu parles d'ailleurs beaucoup par l'intermédiaire de celui-ci, mais cela ne t'empêche pas de dire ce que tu penses, il paraît; si tu n'as pas beaucoup d'amis, mais que tu as une tendance à terroriser les gens : ce profil est fait pour toi !
- tu es une femme et dans ce cas laisse moi te prévenir : es-tu sûre que le bleu te convient ? Si oui, tu devras hélas arborer un sourir figer et t'auto persuadé que tu es "ouverte et tolérante" en d'autres termes "décontract"; si tu te sens souvent à l'écart, et que tu as une forte tendance à penser qu'on n'exploite pas à fond tes possibilité, bienvenu chez les bleus !
- tu as un gros handicap : tu n'aimes pas grand monde. Cette couleur est faite pour toi. Que tu sois homme ou femme, ta carrière va se bâtir lsur la chose la mieux partagée par le genre humain en général et les français en particulier : la haine de l'autre. Alors pas de soucis, que tu sois borgne ou bête, ou même les deux, les bleus t'accueillent et de bon coeur;



Soit tu es plus viande rouge, vin et tout ce qui est rouge en général, tu choisiras le rouge, bien sûr. Une fois de plus, le rouge a des nuances. Tu peux te retrouver aussi bien dans les parmes, magenta que dans les bordeaux et rouge sang. Encore une fois, toi seul décide, et n'oublie pas "l'important reste de s'amuser", car oui la politique c'est aussi un sacré jeu rigolo, où la règle "tricher c'est jouer" est d'or. Encore une fois je vais te demander de te retrouver. Les nuances de rouge étant nombreuses, je vais essayer de te donner une vision plus ou moins résumée :
- tu es grand, dégarni, tu as le sens des responsabilités, mais tu te tiens en haute estime. Trop haute ? Fouille dans les témoignages de tes amis, qui te révèleront peut être ta vraie personnalité. Si tout concorde, toi aussi tu pourras ne jamais sourire et tenter tant bien que mal d'être perpétuellement dans l'opposition, même lorsque cela est ridicule. Opportunisme ? Je vais te paraître dur, mais ce mot n'est pas à ta portée, et pourtant, ce n'est pas faute d'essayer. Attention, ce profil te va aussi si tu as de gros sourcils, et que tu es vieux.
- tu es une femme, et tu es à l'honneur. Tu te tiens droite, tu portes des bottes, de taille moyenne (toi pas les bottes), tu aimes beaucoup les médias. D'une nature franche, tu te moques de l'avis des autres, et peut être bien que tu as raison. Tu es souriante et tes idées, malgré les dires de tes amis, sont claires. Bienvenu chez les rouges ! Si tu es un homme, et que cette nuance semble t'aller, tu dois être gros et mou. C'est un handicap qui ne te permettra peut être pas d'aller plus loin, mais tes idées ne sont pas mauvaises. Tu devras alors jouer avec le problème suivant : qui écouterait un gros mou ?
- tu es un homme, d'âge moyen, et tu es brillant, la preuve, tout le monde le pense. Mais tu as un gros problème : tu es terriblement chiant. À tel point, que tu as du te faire opérer pour cacher un défaut que tu ne parvenais pas à assumer : seulement voilà, ce défaut était le seul caractère de ta personnalité qui parvenait à laisser ton auditoire éveillé lors de tes prises de parole.
- tu es définitivement rouge sang, et la première réflexion que j'ai pour toi est : dommage. Eh oui, tu n'as pas grand chose à dire, mais tu ne rates pas une occasion pour l'ouvrir. Aucun sens des responsabilités, tu fuis dès qu'il faut se mettre les mains dans le camboui (attention ce la ne vaut pas si tu as un collier de barbe). Tu es définitivement voué à être dans l'opposition.


Alors l'ami ! Tu as fait ton choix ? Tu te retrouves dans toutes ces descriptions ? Si tu es encore de la partie, tu peux te lancer. N'oublie pas que la politique est un monde qui ne pardonne pas, et que le moindre faux pas te sera forcément reproché. Sauras-tu rebondir ?
Si tu as encore des questions, n'hésite surtout pas à me les poser. Ah, j'allais oublié, le problème de la rémunération. Généralement, il ne se pose pas, ou peu. Des solutions à l'amiable sont très souvent trouvées, et surprenamment, c'est le seul point commun que rouge et bleu ont su se trouver.

Enfin, si la politique te tente toujours, mais qu'aucun de ces profils ne t'a convenu, il faudra essayer de te trouver une autre couleur. Tu as le choix entre gris, vert et blanc. Dans le premier cas, tu tenteras de t'imposer mais sans succès. Dans le second.... quel second cas ? Et dans le troisième, il faudra que tu parle à vie le nez bouché. C'est une fois de plus à toi que le choix revient.

2 commentaires:

Rima a dit…

Excellent!!!Très jolies descriptions de notre monde politique.Tou ce que j'ai à dire c'est "retrait-retrait-retrait du CPE"...Ah les réminiscences...

Rima a dit…

A quand un nouvel article???

Archives du blog

1,2,3...

Forum GratuiteAlbum GratuiteBlog GratuiteChat GratuiteCompteur