09/05/2006

B.A.B.

Salut à toi, ami de la gaudriole, fan de farces et autres jeunes plaisantins.

Aujourd'hui, tu te poses une question cruciale : mais qui est la B.A.B. ? Eh oui, tu utilises souvent le net, et avec ta souris (ou ton mulot, c'est selon), tu aimes à surfer sur la toile. Entre deux clics, tu n'as pas pu t'empêcher d'aller fourrer ton nez sur le fotolog des "Super Caissier" (cf. lien ci contre), ou encore sur le skybog (eh oui...) de la B.A.B. (la susnommée).

Aussi ne seras-tu pas surpris d'apprendre que B.A.B. signifie ('stands for' comme disent les américains) Bande À Boulet. "Hey !, t'écris-tu, mais c'est une insulte !". Eh bien non pas du tout, tu te méprends, tu te fourres le doigt dans l'oeil mon pote. La première des règles à apprendre, c'est que 'Boulet' n'est pas une insulte, mais plutôt un mode de vie. Voire même un précepte de vie.

Alors qui quoi comment pourquoi ? Mmhh, comme je te comprends. Tu es largué, tu as froid, tu es sans ami, et parfois même tu as... peur. Ne t'en fais pas, je t'introduis.

La B.A.B. est composée de 6 membres. 4 filles, et 2 garçons. Eh oui, ne croyez pas tous les jeunes freluquets ou freluquettes (oh oui, j'aime ta quette) qui vous font miroiter leur appartenance à ce groupe de gais lurons.

Membre par membre, voilà ce que ça donne :

•Marie•



Marie c'est la Maman de la B.A.B., c'est un peu la cuistot, celle qui va cajoler tout le monde, celle qui va dire "allez à la piscine les enfants, je fais la vaisselle, la cuisine, je range la maison, et j'arrive"......
Non j'déconne. Marie, c'est celle qui a un verre de rosé, qui a posé son portable et son paquet de clopes devant elle et qui se bougera pas le cul de la soirée, à moins que ça chauffe vraiment sur le dance floor, ce qui reviendrait à passer dans la même soirée "Blame it on the boogie", "Maniac", et le mix de début de soirée, au cours de la même soirée, ce qui, avouons-le n'est pas prêt de se produire.
Fan de Frank Dubosc (Franky), Marie ne rate pas une seule occasion de prendre l'apéro, et d'ailleurs si elle a pris part en faveur du blocage anti CPE ces derniers temps, c'est uniquement pour pouvoir boire le pastis dans les bâtiments de la fac, et ça, dans le but de pouvoir dire plus tard "J'ai pris l'apéro dans des endroits pour le moins inattendus".
De toutes façons, on ne pouvait pas ne pas commencer par elle, parce que Marie, c'est un peu "elle qui commande", comme elle aime à le dire depuis son plus jeune âge. Et quoi de plus normale de la part d'une enfant qui est née d'un père rebel (qui portait des badges "Je te hais" dès ses 10 ans) et d'une mère conseillière fidèle et à l'écoute, fan de Mike Brandt ?

•Chloé•



Chloé est un être à part. De ces êtres qui n'ont pas demandé à venir au monde et sans lesquels, pourtant, le monde serait bien triste. Maladroite n'est pas le mot. Je pense qu'il faudrait pouvoir le multiplier par 10 pour obtenir un semblant de ce que représente Chloé.
Un jour son Papa m'a raconté une histoire : petite, David et Marie Odile (les parents de Chloé donc... suivez merde) ont emmené leurs efants manger chez des amis à eux "qui n'avaient pas d'enfants". Ces gens-là ne savent pas à quoi s'attendre quand des enfants débarquent et donc à fortiori, ils ne peuvent pas bien saisir le phénomène "Chloé". Bref, le Papa de Chloé lui avait spécifiquement précisé de bien faire attention à ne rien toucher, et à ne rien casser. Les amis en question, collectioneurs à leurs heures perdues, ammassaient chez eux des tonnes de bibelots, tapisseries, et autres meubles rares et fragiles. Les pauvres.
Alors qu'ils venaient d'arriver, a petite Chloé s'exclame "regarde papa, la belle tapisserie !", en la montrant du doigt. Et là, eh bien la tapisserie est tout simplement tombée, se brisant et se déchirant. La pauvre petite Chloé semble porter depuis ce jour là le lourd fardeau de la maladresse, poussant parfois ses capacités à l'extrême limite : elle seule est capable de réaliser deux fois de suite la même gaffe, l'exactitude faisant pâlir le plus habile des imitateurs !

•Julien•



Elle est là la vraie diversité de la B.A.B.
Saisir cet être complexe est quasiment impossible. Alors tentons de le décrire le plus fidèlement possible.
Julien a une Clio... Seulement voilà, Julien n'est pas comme tout le monde, c'est donc une Clio entreprise, avec deux places à l'avant et un grand coffre derrière. Il aime la conduire vite, très vite. Trop vite ? Il vous répondra cetainement que non, rouler à 90 en agglomération, et sur le Cours de la Somme, ce n'est pas aller vite.
Mais quel être d'exception ! Et je ne dis pas ça parce que c'est mon cousin, mais simplement parce que Julien est... Un latin loveur. On touche un point sensible. Mais c'est pourtant vrai. Julien aime les femmes. Et les femmes le lui rendent bien. Attention, j'ai dit loveur, pas ringard ! On ne surprendra jamais Julien à se la péter avec ses conquêtes féminines qu'il considère dérisoires. Non Julien est un amoureux de la gente féminine, un vrai, un comme on n'en fait plus. Un homme qui les aime, qui les respecte, pas un couillon qui va se tirer la première venue.
Mais attention mesdemoiselles (ou mesdames, qui sait ?), notre ami aime jouer, alors pas de précipitation, car la bête pourrait s'en aller aussi vite qu'elle est venue !
Une autre particularité de cet homme ? Il fait du hockey sur glace, et il est très susceptible. Un seul mot de travers et on frise l'incident diplomatique. Un seul mot d'ordre : attention, et dans tous les sens du terme (faire attention, comme donner de l'attention, ou alors être attentif, si tu préfères toi qui manifestement ne suis pas du tout ce que je te raconte).

•Camille•



Une fois encore la description n'est pas aisée. Cette jeune fille a le coeur sur la main. Sa bêtise est parfois surprenante de drôlerie. Camille va ainsi débiter des histoires qui n'ont ni queue ni tête, sans but, et qui souvent surprennent par leur syntaxe qui défie les règles de la grammaire française. Elle est accompagnée, le plus souvent, d'un halo de fumée, d'une bière ou d'un pastis. Elle aime trinquer. Son trait de caractère le plus connu reste quand même la flemme. Un exemple suffit : Camille habite à deux pas (au sens propre du terme) d'un Proxi et te déclare, le plus sérieusement du monde qu'elle a la flemme de se faire à manger et que par conséquent, elle noiera sa faim dans... du thé.
Un autre de ses traits serait qu'elle habite la maison du bonheur. Suite à un "abandon" prématuré de ses parents, Camille se retrouve à la tête d'une maison sur la Place Nansouty, qui a servi, plus qu'à son tour, de point névralgique à la petite bande. Ainsi les fauteils ont tous été cassés les uns après les autres. C'est aussi grâce à elle que l'on sait que les meubles souffrent le football de salon, surtout quand il est joué à 3 heures du mat' avec un vrai ballon de foot. Et aussi grâce à elle que l'on connaît le vrai sens de l'expression "tapage nocturne".
Mais attention, Camille n'est pas toujours à l'affut de la blague. Si elle n'est pas d'humeur à recevoir tes blagues, tu pourrais passer un sale quart d'heure. En de bons entendeurs, salut.

•Charlotte•



Que dire que dire de cette grande gigue ? Charlotte, et ce sera très subjectif, c'est tout d'abord la fille dont tout le monde a pensé que je sortais avec. Y'a de quoi rire quand même, quand on pense à Charlotte quand elle était jeune.
Surnommée dès son plus jeune âge "Roquefort au Camembert", surnom dû à son nom plutôt disgracieux, Charlotte a plus tard hérité du surnom de "La Crotte". Et ça lui va bien. Incapable de faire un choix, la vie de Charlotte se résume en une suite de rêves tous plus beaux les uns que les autres. "Je fais ça ou ça ?" et nous de lui répondre "Mais enfin tu sais bien que ni la première solution ni la deuxième ne sont réalisables"...
Charlotte c'est aussi une connerie qui dépasse l'entendement humain, capable de tenir le rythme plusieurs jours à la suite. C'est une vision de la vie complètement utopique et ça fait du bien !
Tous les prétextes sont bons à boire un pastaga, ou un verre de vin, et à partager ses idées. Car Charlotte a beaucoup d'idées, et aime les partager. Seulement volà, Charlotte est incomprise, en proie à un monde d'intolérants. Enfin ça c'est elle qui le dit.

•Charly• (alias votre serviteur)



Charly, c'est avant tout moi-même. Mais tentons d'être objectif.
Charly est lourd. Et c'est là l'essence de son être, son précept de vie. Être lourd. Lourd dans son humour qui pourra vous faire rire aux éclats comme rire de fatigue. Lourd dans ses choix, qu'il mènera jusqu'au bout, malgré parfois les avertissements de ses amis. Charly n'aime pas l'échec. Un échec de sa blague sera très mal vécu, même si avec le temps, l'habitude est venu arrondir ses angles. L'échec d'une soirée est mal accueilli aussi, mais lorsqu'il est accompagné de sa B.A.B., Charly aura tendance à positiver le tout. Pour conclure je reprendrai ces mots qui ne sont pas de moi : "Celui-ci, ami de la blague, si tu ne l'as pas encore repéré, c'est que tu es sourd ou aveugle. Charly est l'homme-spectacle du crew. Imitateur, chanteur, réalisateur, cascadeur, Charly sait tout faire. Premier sur la blague,toujours en quête d'un bon mot pour amuser la galerie, Charly n'a pas peur du ridicule. Mais attention, si tu as un mouvement d'humeur te rendant agressif, Charly pourra pousser la plaisanterie jusqu'à ce que tu aies envie de le fusiller, l'ironie étant une de ses armes majeures. Un conseil ami de la blague, reste cool!"

2 commentaires:

LunaVorax a dit…

Ah mais Chloé ça serais pas la soeur de... Elvis je crois... euh... je me trompe peut etre hein... euh j'sais pas faisons comme si je n'avais rien dit.

Rima a dit…

Moi je trouve que c'est bien ressemblant, n'en déplaise à certains.

Archives du blog

1,2,3...

Forum GratuiteAlbum GratuiteBlog GratuiteChat GratuiteCompteur