09/04/2006

Marathon et Karaoké

Salut !

Bon ben je viens d'aller lire les mises à jour du blog d'un copain, Niccolò, que certains d'entre vous connaissent certainement déjà (c'est le type là, avec les bateaux et qui est aussi en lien ici même, sur votre droite...non, descendez un peu, oui, le dernier..... là, voilààà), et je me suis dit que c'était quand même vachement bien d'avoir un blog et de mettre des nouvelles que les gens lisaient et tout. Alors je me suis dit "je vais faire la même chose"... Sauf que moi, y'a personne qui me lit. Tant pis ! Je serai un homme de l'ombre, publiant dans l'obscurité des textes rageurs.

Donc ce matin je me lève à 7h45 pour me taper le marathon de Paris, et aller voir la marée humaine défiler sous mes yeux au départ du marathon, tout ça pour mon dossier pour la fémis. Autant vous le dire tout de suite, ça n'a pas été franchement concluant et le seul que j'ai pu aborder était un coureur dont le prénom était Guillaume, employé de banque, dans le métro.







Ensuite ma matinée s'est réduite à voir des mecs en rangée faire pipi avant la course...On a connu matinée plus glorieuse.






Et à avoir des visions de Paris 2035. Ah non, j'ai aussi vu des bouteilles d'eau recyclées en bouteilles de pipi, ce qui était assez impressionant.



Vendredi soir, grosse soirée chez Anka, pour son anniversaire accompagné de celui de Paula, et de Claire. Soirée étranger quoi en quelque sorte. Bon, ça a fini en mise en scène de chanson, quand Erwann a commencé à faire le bassiste, un mime d'une puissance et d'une véracité dépassant l'entendement. Il criait "le bassiste il se fait pas chier", ce qui certainement devait avoir un sens pour lui à ce moment-là. Mais dans la série des phrases absurdes on a aussi eu droit à : "Quand tu prendras les platines, la soirée prendra un tournant comme la première guerre mondiale en 17" (Claire, merci).
Puis ça a dégénéré.


Le téléphone pleure...


Quand on arrive en ville.

Bref la soirée tourne à la mascarade : mais qu'est-ce qui a pu nous arriver ?

5h30, Mathieu se prépare à aller dormir sur le tapis, pour se relever dans deux heures pour un déjeuner de famille. Je pense qu'il a dû répéter au moins 5000 fois "Moi, tout c'que j'sais, c'est que j'dois être à Porte Maillot à 9 heures !". On l'aura compris.

Pour finir, un spécial Merci à Mathieu qui a mis au moins 5 "dernières chansons" (cette fois c'est la dernière) avant de nous laisser aller dormir.

Et dire que pendant ce temps là, David dormait...

Allez, on n'y résiste pas, un petit diaporama !

1 commentaire:

Rima a dit…

Un grand moment de connerie apparemment!Les images parlent d'elles-mêmes...

Archives du blog

1,2,3...

Forum GratuiteAlbum GratuiteBlog GratuiteChat GratuiteCompteur